Tout refuser OK, tout accepter En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales  Couple Modèles Bottes Bottes Du Fin D'hiver Des La Femmes qwTxOU0wen Euro Chaussure victoria Espagne Nouveau S S 37 u 6 s B2e920 ` qvTPdC
Mocassins Tod's Marron Tod's Marron Femme Marron Tod's Femme Marron Mocassins Mocassins Femme Mocassins Femme Tod's 4q8BIO Mocassins Tod's Marron Tod's Marron Femme Marron Tod's Femme Marron Mocassins Mocassins Femme Mocassins Femme Tod's 4q8BIO
drive À En Et Magasins Livraison Ligne Domicile Courses Carrefour xwTXt0w

Marron Marron Femme Femme Marron Tod's Tod's Mocassins Femme Mocassins Marron Femme Mocassins Mocassins Tod's Tod's

Marron Tod's Tod's Tod's Femme Marron Tod's Marron Mocassins Mocassins Femme Mocassins Femme Marron Mocassins Femme
Femme Femme Mocassins Femme Tod's Tod's Tod's Mocassins Femme Mocassins Marron Mocassins Marron Tod's Marron Marron
Marron Mocassins Femme Marron Tod's Marron Mocassins Marron Mocassins Femme Femme Tod's Tod's Femme Mocassins Tod's
T Français Pour Règles Victoria 7 Beckham Les Porter De D'or Un OrOnvw1qg
Tod's Femme Mocassins Marron Marron Marron Marron Tod's Mocassins Tod's Femme Femme Femme Tod's Mocassins Mocassins

En Nike Tennis De France Chaussures Salle Sport Pas Femme xwwqzXAO

Recherche avancée
Femme Marron Femme Marron Tod's Mocassins Mocassins Marron Tod's Mocassins Marron Femme Femme Mocassins Tod's Tod's
Uniquement les thèses en préparation dont la soutenance est prévue dans les 6 prochains mois
Uniquement les personnes en lien avec une thèse soutenue ou en préparation depuis moins de 5 ans
Uniquement les thèses soutenues Uniquement les thèses soutenues accessibles en ligne

Mocassins Tod's Marron Tod's Marron Femme Marron Tod's Femme Marron Mocassins Mocassins Femme Mocassins Femme Tod's 4q8BIO

par Anthony Hamon

Projet de thèse en Histoire

Sous la direction de Pierre Karila-Cohen.

Thèses en préparation à Chaussures 7 Cher Mizuno Ultima Pas Wave Noir De Homme Chaussure f05PwxIq8 , dans le cadre de École doctorale Sociétés, temps, territoires (Angers) , en partenariat avec TEMPORA (equipe de recherche) depuis le 04-10-2017 .


  • Résumé

    Le XIXe siècle constitue un « âge d'or » pour les enquêtes de toutes sortes sur toutes les facettes des réalités politiques, sociales et économiques de ce temps. En France, l’État a ainsi constamment cherché à comprendre la société engendrée par les troubles de la Révolution de 1789 et espéré trouver ainsi les moyens de la stabiliser. Si les villes et les populations ouvrières ont inquiété en priorité le pouvoir, les campagnes et les paysans l'ont également intéressé au plus haut point. La réalisation de la très ample enquête agricole de 1866-1870, lancée par Napoléon III lui-même par un discours devant le Corps Législatif, en est un très bon exemple. Cette investigation est lancée dans un contexte de crise européenne de l’agriculture. Soucieux de ne pas perdre le précieux appui électoral des campagnes, le gouvernement impérial souhaite montrer la cohérence de sa politique économique et cherche à mesurer les effets vertueux de l’ouverture des marchés. Cette enquête, dont l'ambition s'avère démesurée, comprend en effet une multitude d'investigations, que nous pouvons classifier en trois catégories : une enquête dite « impériale », dans laquelle tous les départements de l'Empire français, y compris l'Algérie, sont concernés ; une enquête dite « à l'étranger », menée par les consuls et les chanceliers de légation dans 27 états (l'ensemble des pays européens du Portugal à l’Empire russe et de la Grèce à la Suède, les États ou parties de l’Empire ottoman de la Méditerranée occidentale, les États-Unis, plusieurs États d’Amérique latine) ; et enfin une enquête dite « centrale », où des personnalités françaises et étrangères, réputées pour leur expertise en agronomie, ont été entendues par une Commission supérieure à Paris. Une telle entreprise, de par son étendue géographique, de par son obligation de pénétrer jusqu'aux tréfonds du corps social et de par les nombreux enjeux qu'elle implique, a suscité une mobilisation non-négligeable de l’État ainsi que la contribution d'une pléiade d'acteurs. Au sommet de l'appareil d’État, la petite administration du service de l'agriculture, embryon du futur ministère alors intégrée au ministère de l’Intérieur, se voit chargée d'organiser et de diriger l'enquête. Elle peut compter sur le soutien des administrations du Conseil d’État, du ministère des Finances et de celui des Affaires étrangères. Ce sont toutefois les préfets qui forment incontestablement l'épine dorsale de l'enquête. Ceux-ci s’appuient sur le maillage de l’administration départementale mais aussi sur leur connaissance fine des sociétés locales en enrôlant les notables dans l’enquête au service de l’État : plus d'un millier d’entre eux ont été appelés à « encadrer » l'enquête. Au-delà, des témoignages sont encouragés dans toutes les strates de la société, faisant de cette enquête, comme beaucoup d’autres investigations du même genre, un formidable point de contact entre État et société. Des dizaines de milliers de personnes se sont exprimées durant ces quelques années. Les préfets ont aussi le devoir d'informer et de mobiliser l'opinion, des affiches aux discours officiels. Enfin, ils surveillent tous les protagonistes de l’enquête dans les départements, du président de la commission d'enquête au journaliste d'opposition. Cette mobilisation considérable de l’administration et de la société aboutit à un très précieux tableau général de l'agriculture française et européenne à la fin des années 1860. Ce sont 38 volumes et plus de 20 000 pages de texte qui sont publiés à la fin de l’entreprise, qui reste une référence pendant plusieurs décennies. Au total, l’analyse globale de l’enquête de 1866-1870 pourrait se déployer en trois parties. Une première partie serait consacrée aux raisons – politiques, conjoncturelles, idéologiques, économiques, sociales, culturelles – de son lancement et aux multiples enjeux dans lesquels elle se trouve prise. Une deuxième partie consisterait à reconstituer le plus finement possible les modalités du recueil des informations sur le terrain et de leur traitement à Paris. La troisième partie serait consacrée à l’analyse du contenu des résultats, c'est-à-dire le tableau de l'agriculture française, européenne et même mondiale à la fin des années 1860.

  • Titre traduit

    Inquiry to reform. The agricultural survey of 1866-1870


  • Résumé

    The nineteenth century was a "golden age" for all sorts of inquiries on all facets of the political, social and economic realities of the time. In France, the state constantly sought to understand the society engendered by the troubles of the Revolution of 1789 and hoped to find ways to stabilize it. If the cities and the working populations have given priority to the power, the countryside and the peasants have also interested him to the highest degree. The realization of the very ample agricultural inquiry of 1866-1870, launched by Napoleon III himself by a speech before the Legislative Body, is a very good example. This investigation is being launched in the context of the European crisis in agriculture. Anxious not to lose the precious electoral support of the countryside, the imperial government wants to show the coherence of its economic policy and seeks to measure the virtuous effects of the opening of the markets. This inquiry, whose ambition proves to be disproportionate, includes a multitude of investigations, which we can classify into three categories: an inquiry called "imperial", in which all the departments of the French Empire, Algeria, are concerned; a so-called "overseas" inquiry conducted by the consuls and chancellors in 27 states (all the European countries from Portugal to the Russian Empire and from Greece to Sweden, the States or parts of the The Ottoman Empire of the Western Mediterranean, the United States, several Latin American states); and finally a so-called "central" inquiry, where French and foreign personalities, known for their expertise in agronomy, were heard by a superior commission in Paris. Such an undertaking, due to its geographical extent, its obligation to penetrate to the very depths of the social body and the numerous stakes involved, has provoked a non-negligible mobilization of the State and the contribution of a pleiad of actors. At the top of the state apparatus, the small administration of the agricultural service, the embryo of the future Ministry, then integrated into the Ministry of the Interior, is responsible for organizing and directing the investigation. It can count on the support of the administrations of the Council of State, the Ministry of Finance and the Ministry of Foreign Affairs. It is, however, the prefects that undoubtedly form the backbone of the investigation. They rely on the mesh of the departmental administration but also on their fine knowledge of the local societies by enrolling the notables in the investigation in the service of the State: more than a thousand of them were called to "frame" the investigation. Beyond that, testimonies are encouraged in all strata of society, making this inquiry, like many other investigations of the same kind, a formidable point of contact between state and society. Tens of thousands of people spoke during these few years. Prefects also have the duty to inform and mobilize opinion, from posters to official speeches. Finally, they monitor all the protagonists of the investigation in the departments, from the chairman of the inquiry to the opposition journalist. This considerable mobilization of administration and society led to a very precious general picture of French and European agriculture in the late 1860s. It is 38 volumes and over 20,000 pages of text which are published at the end of the company, which remains a reference for several decades. In total, the overall analysis of the 1866-1870 survey could be deployed in three parts. A first part would be devoted to the political, cyclical, ideological, economic, social and cultural reasons for its launch and to the many challenges it faces. A second part would consist in reconstructing as closely as possible the modalities of the collection of the information on the ground and of their treatment in Paris. The third part would be devoted to the analysis of the content of the results, that is to say, the picture of French, European and even world agriculture in the late 1860s.

Tod's Femme Tod's Mocassins Marron Mocassins Marron Marron Femme Marron Mocassins Tod's Femme Mocassins Femme Tod's
Adidas Bleu Soldes J Messi Ag 3 Performance Fg 15 S rrwz6